DAP-rapport1.2.5 - Wikidolist

Dernière modification : -

// 2008/03/11 14:04 / 90.4.92.5
// 2008/03/11 14:05 / 90.4.92.5
retour plan rapport --> [brouillon rapport dap]
----

''(dernière présentation - dossier audio urbain et étendu)
''(dernière présentation - dossier audio urbain et étendu)''

''(penser à prendre les notes de pages dans le doc original)''


Locustream Promenade est une installation / dispositif d'écoute comprenant la dissémination de « douches sonores » - paraboles suspendues équipées de haut-parleurs et d'un ordinateur embarqué - dans des espaces (intérieur, extérieur) sous la forme de stations (lieux d’écoute) ou sous la forme d’un champ d’écoute(s) à parcourir. Ce projet repose sur le système évolutif de microphones ouverts placés dans le monde entier et qui envoient en permanence un flux sonore par « streaming » (émis et relayé sur le réseau Internet) (notion de media variables ). Ces paysages/environnements/ambiances sonores transmis à distance sont donc écoutés en direct, point à point, dans chaque parabole placée dans les espaces selon un registre choisie d’échelle. Le dispositif Locustream, au travers des réalisations qui se sont succédées (micros ouverts, SoundMap, Tuner, Podcasts, etc.) conserve l’intention initiale d’ouvrir des microphones non-altérés, captations brutes d’environnements sonores distants (sites, ambiances, flux/paysages).
En ce sens, nos réalisations poursuivent un objectif sous-jacent : le bruit intact et physique du monde perce le monde virtuel (ici celui de l’écoute et des éloignements) par une perception presque cagienne où l’écoute est modifiée par les échelles cumulées (distances, espaces réels, espaces virtuels). De plus en plus intéressés par ces notions d’espace et de distance, nous continuons en expérimentant l’augmentation de la porosité entre les mondes physiques et virtuels (poursuivie dans les projets sur Second Life, sur locative media, et Wimicam).

Ces « douches sonores » sont des points d'écoute, chacun étant composé d'une parabole suspendue et d'un haut-parleur restituant en continu le son provenant d'un microphone distant (stream). Chaque parabole diffuse un seul stream en permanence. Le principe de ces « douches sonores » est de produire une écoute focalisée, semi-directive, non diffusée dans les espaces et localisée : il faut se placer sous la parabole pour pouvoir entendre et écouter.

Une « douche sonore » est un dispositif comprenant un réflecteur conique (parabole) équipé d’un haut-parleur tourné vers son centre, et permettant de délivrer un message sonore en une zone très restreinte (précisément le périmètre sous le dispositif) en provoquant un effet saisissant de proximité.

Locus Sonus propose Locustream Promenade en tant qu’installation comprenant l'organisation spatiale des « douches sonores » dans des espaces intérieurs et/ou extérieurs. Le travail actuel sur le projet permet d’envisager la présence de 40 paraboles en simultané. La mise en espace de celles-ci en des points choisis (relations à l’architecture et aux parcours dans un lieu) permet au visiteur/auditeur d'organiser ses trajets soit en se basant sur le hasard, soit en reliant par des parcours possibles les points de diffusion (paraboles).

La dimension temporelle de l'installation est aussi importante, d'une part à propos de la réception continue des streams, et d'autre part sur la pratique d'écoute qui peut en naître : le public peut venir régulièrement écouter. Avoir la possibilité d'écouter des « fenêtres sonores » ou « flux/paysages » en direct (en simultané) et en provenance de lieux distants, stimule autant l'imaginaire (des géographies poétiques et réticulaires) que la prise de conscience de l'activité d'écoute. Ceci permet d'avoir une autre écoute et conscience de son environnement sonore. Cette perception par l'écoute est à la fois discrète - le dispositif s'inscrit dans les espaces en proposant une organisation visuelle - et discrétisée, dans le sens où peuvent se cristalliser des pratiques individuelles et partagées d'auditeur.

Les espaces qui accueillent l’installation deviennent en quelque sorte la caisse de résonance ou la membrane, vibrant aux variations sonores géo-distantes, sur le principe des relations et des interconnections d'espaces entre chaque lieu où est placé un microphone. En tant qu'écoutants des streams, nous devenons reliés sensoriellement à ces lieux distants et éloignés.

Le développement de l’ordinateur embarqué est réalisé par l’équipe en combinant les technologies actuelles (la plupart low-cost) : mini-ordinateur avec un système Linux approprié, et dont la configuration permet de se connecter automatiquement au serveur de streaming que nous avons installé, en adéquation avec le projet Promenade . Nous envisageons la continuité de ce développement vers un terminal/client à la fois d’émission et de réception de streaming – Locustreambox – nous permettant de finaliser le projet de micros ouverts Locustream en offrant au streameurs une système en réseau et informatique complètement automatisé. En associant d’autres techniques, l’intention est de réaliser un terminal « autonome » (énergétiquement, sans fil) et « mobile » (délivrant la transmission des périmètres filaires sur des zones de connexion plus larges).




----

''résumé 1''
''Locustream Promenade / version prototype
Locustream Promenade est une installation / dispositif d'écoute comprenant la dissémination dans un espace de « douches sonores » (paraboles suspendues équipées de haut-parleurs et d'un ordinateur embarqué).
Chaque « douche » est un point d'écoute d'un micro ouvert distant captant un paysage sonore émis et relayé en direct par Internet. L'espace de l’installation vibre aux variations sonores géo-distantes, et invite à une promenade de point à point par l'écoute.
En tant qu'écoutants des streams, nous sommes reliés virtuellement à ces lieux distants et éloignés, la conscience de notre environnement sonore s'en trouve modifiée. La perception est à la fois discrète et discrétisée, dans le sens où peuvent se cristalliser et se partager des pratiques individuelles d'auditeur. ''


''résumé 2
Locustream Promenade propose au visiteur un parcours d’écoute qui lui fait traverser des mondes sonores. Des microphones disséminés sur l’ensemble de la planète sont ouverts en continu et transmettent en direct, 24h sur 24, l’ambiance sonore de chaque lieu à des hauts parleurs disposés dans des paraboles suspendues, sortes de « douches sonores ». Il faut se placer sous la parabole pour pouvoir entendre et écouter. Ces différentes « douches » sont distribuées dans différents espaces, intérieurs et extérieurs. C’est ainsi une proposition de voyage imaginaire par le son et l’écoute qui permet aussi de développer une plus grande acuité à son propre espace sonore environnant. ''

'=version à totalement réviser='

----


Locustream Promenade est une installation / dispositif d'écoute comprenant la dissémination de « douches sonores » dans des espaces (intérieur, extérieur) sous la forme de parcours ou sous la forme d’un champ d’écoute. Ce projet repose sur le système évolutif de microphones ouverts placés dans le monde entier et qui envoient en permanence un flux sonore par « streaming » (émis et relayé sur le réseau Internet). Ces paysages sonores transmis à distance sont donc écoutés en direct sur le dispositif. Ces "douches sonores" sont des points d'écoute, chacun étant composé d'une parabole suspendue au plafond (à une hauteur d'environ 2m/3m) et équipée d'un haut-parleur restituant en continu le son provenant d'un microphone distant (stream). Chaque parabole diffuse un seul stream durant tout le temps de l'installation. L'encombrement de chaque parabole (de couleur blanche) est d'un diamètre de 1m à 1m50. Le principe de ces "douches sonores" est de produire une écoute focalisée, semi-directive, non diffusée dans les espaces et localisée: il faut se placer sous la parabole pour pouvoir entendre et écouter.

Une « douche sonore » est un dispositif comprenant un réflecteur conique (parabole) équipé d’un haut-parleur tourné vers son centre, et permettant de délivrer un message sonore en un zone très restreinte (précisément le périmètre sous le dispositif) en provoquant un effet saisissant de proximité.

L'installation comprend l'organisation spatiale des « douches sonores » dans des espaces intérieurs et/ou extérieurs. Le travail actuel sur le projet permet d’envisager la présence de 40 paraboles en simultané. La mise en espace de celles-ci soit en des points choisis (relations à l’architecture et les parcours dans un lieu) permet au visiteur/auditeur d'organiser ses trajets soit en se basant sur le hasard, soit en reliant par des parcours possibles les points de diffusion (paraboles).

La dimension temporelle de l'installation est aussi importante, d'une part à propos de la réception continue des streams, et d'autre part sur la pratique d'écoute qui peut en naître: le public peut venir régulièrement écouter. Avoir la possibilité d'écouter des "fenêtres sonores" en direct (simultanées) et en provenance de lieux distants, stimule autant l'imaginaire (des géographies poétiques et réticulaires) que la prise de conscience de l'activité d'écoute. Ceci permet d'avoir une autre écoute et conscience de son environnement sonore. Cette perception par l'écoute est à la fois discrète - le dispositif s'inscrit dans les espaces en proposant une organisation visuelle - et discrétisée, dans le sens où peuvent se cristalliser des pratiques individuelles et partagées d'auditeur.


Les espaces qui accueillent l’installation deviennent en quelque sorte la caisse de résonance ou la membrane, vibrant aux variations sonores géo-distantes, sur le principe des relations et des interconnections d'espaces entre chaque lieu où est placé un microphone. En tant qu'écoutants des streams, nous devenons reliés sensoriellement à ces lieux distants et éloignés.

Le dispositif technique est composé de 5 ordinateurs connectés à Internet permettant à chacun de redistribuer le son en direct sur 8 paraboles, l'ensemble représentant donc 40 « douches sonores » réparties dans plusieurs espaces ou dans un même espace et transmettant 40 streams audio en direct.


Collaborations :
Réseaux : Creacast, ENSA Villa Arson Nice, nujus.net NYC, The Thing Inc. NYC
Développements : Stéphane Cousot (PHP, mySQL), Jean-Louis Paquelin (serveurs)
Réalisation des paraboles : Meta2 Marseille