DAP-rapport1.2.4.1 - Wikidolist

Dernière modification : -


// 2008/03/11 00:40 / 90.4.92.5
retour plan rapport --> [brouillon rapport dap]
----


!!textes des présentations au GMEM (sept07)


___________________________________
Imaginerrances géo-flottantes : le temps locusien / Nicolas-Marc Bralet

Une écoute quotidienne des différents streams mis en place par Locus Sonus permet à Nicolas-Marc Bralet de créer des situations, des objets ou des historiettes sonores qu'il tente de scénariser. Chaque flux sonore devient le leitmotiv de territoires dont l'exploration est à étendre: des zones de fiction.

"A partir de la découverte d'une zone streamique, à activations variables, un jeune laborantin expose le champ de ses expérimentations. Les tentations cinématographiques et fictionnelles, la présentation d'une nouvelle faune et de nouveaux univers, l'écoute de mini-spatialisations dé-territorialisées ou encore l'archivage de séquences prélevées sont mis en espace comme autant de tentatives de dessiner les tracés mouvants d'une audio-surface gesticulée" (Extrait
du Journal de Bord)



___________________________________
Concert Sympathique Mondial / Sabrina Issa

Le Concert Sympathique Mondial se déroule dans un moment et espace performatifs, ce dernier étant composé de huit diffusions sonores spatialisées.
Des sons en flux continus proviennent de huit microphones ouverts dans différents lieux par les streameurs (complices ayant répondu à l'appel du laboratoire Locus Sonus pour maintenir le dispositif de microphones autour du globe) .
Quatre flux permettent aux streameurs de se rencontrer à distance, de s'entendre mutuellement, de communiquer, d'apporter des témoignages sur leur expérience de streameurs, et de performer en direct.
Simultanément quatre autres sources (captations de paysages sonores / Locustream) sont spatialisées selon une logique comportementale à partir de règles simples: attraction/répulsion et/ou orientation/réorientation.
En temps réel tous les sons interagissent au sein d'un même espace.

Une interface graphique vidéo-projetée dans l'espace de diffusion (également visible simultanément sur Internet) donne une vision globale de la position de chaque protagoniste et du déplacement du son dans l'espace.
Il s'agit alors de laisser libre cours à la pérégrination des voix réagencées en permanence dans l'espace de diffusion. Les rencontres virtuelles entre streams et streameurs se spatialisent et s'inventent au fil du temps, et de la même manière l'auditeur est amené à inventer sa propre scénographie d'écoute dans l'espace physique en fonction des déplacements des sons.




___________________________________
Espaces Chantants / Nicolas Maigret

Transformer des lieux en instruments par sympathies et résonances.
Un programme spécialement conçu analyse les fréquences de résonance d'espaces donnés de manière à déterminer leurs caractéristiques acoustiques.
En mettant ensuite en vibration selon des rythmes aléatoires les résonances des différents éléments présents, ce dispositif peut être appliqué à des espaces contigus et constituer ainsi des sympathies d'espaces par des nœuds résonants.
Par nos déplacements et positions au sein de ces espaces, nous percevons des modulations et des échelles continuellement changeantes.
Chaque espace produit sa propre signature sonore constamment réactualisée et peut être alors redécouvert à travers ses spécificités acoustiques résonantes et ses nœuds de sympathie avec d'autres espaces.




___________________________________
Éprouver le stream / Esther Salmona

épuiser le stream
Mise à l'épreuve du stream sonore comme veine ou filon du présent.

aileron
Dans l'installation Locustream Tuner, le public joue avec les sources sonores en déplaçant une balle sur un fil. Ces sources proviennent de micros ouverts qui envoient par streaming le son en direct de lieux distants.

sillage
Une performance d'écriture en direct à partir de ce matériau d'écoute est projetée sur un écran à proximité du Locustream Tuner. L'écriture se produit dans une salle attenante.

harponner
Le texte performé est imprimé et affiché dans la salle du Locustream Tuner au fur et à mesure de la production de l'écriture. Le public peut lire ce flux de textes.

remettre à l'eau
Un micro placé dans la pièce de l'écriture devient une source sonore diffusée parmi les autres streams sur le Locustream Tuner, le public entend alors l'écriture en train de se faire, une voix qui devient flot d'un présent d'écoute ou d'une lecture d'un présent sonore.



___________________________________
Catch'stream / Lydwine van der Hulst

Le catch'stream est un instrument pour manipuler et interpréter des matériaux sonores variables et inattendus tels que les streams (micros ouverts diffusant en temps réel via Internet des paysages sonores distants).
Lydwine s'empare du dispositif Locustream Tuner (une corde tendue dans l'espace sur laquelle glisse un curseur qui pilote le passage d'écoute d'un stream à un autre stream) pour en faire un instrument.

Tout en se déplaçant, elle écoute les flux et, avec l'interface de contrôle du catch'stream, saisit des échantillons et crée de l'ancrage en déposant sur le fil des sons attrapés et piégés. Ses
gestes de jeu et d'improvisation lisent ces instantanés sonores qui s'accumulent peu à peu pour révéler une composition en temps réel.
Figé dans une suspension du temps, le son capturé devient physiquement manipulable, palpable et modulable.

L'écoute induit le geste qui induit la composition. Mais peu à peu ces éléments interagissent et s'alternent successivement laissant tantôt le geste précéder l'écoute ou la composition précéder le geste.


----