DAP-rapport1.1.1 - Wikidolist

Dernière modification : 2008/03/10 23:34

retour plan rapport → brouillon rapport dap


introduction jpp semaine thématique art sonore (fev.08)


Nous entendons par art sonore l’ensemble des usages et des pratiques artistiques (i.e. non musicales) du son. L’art des musiciens est en tous points différent de l’art sonore des artistes. Nous ne nions aucunement les effets qu’ont produit la reconnaissance au XIXe siècle du son comme nouvel objet théorique et pratique ainsi que l’invention de techniques d’enregistrement, de transmission et d’amplification, mais ces découvertes n’ont longtemps concerné que la musique. A quelques rares exceptions près, il faut attendre les années 1960 pour que l’art entreprenne de faire du son un de ses matériaux. Les artistes firent toutes sortes d’usages du son et il fut souvent moins un matériau qu’un outil ou un vecteur, une matière parmi d’autres. Il est cependant indéniable qu’un art spécifiquement sonore s’est peu à peu constitué. Il ne s’agit pas d’une mais d’un ensemble de pratiques qui relèvent de la performance, de l’installation, de l’art média, des arts conceptuel et corporel, etc., et qui ont toutes ce trait commun de faire du son leur matériau presque exclusif. A la différence de la musique qui a construit l’autonomie de son matériau dans et par l’institution d’un langage des sons, l’art sonore instruit la confrontation des sons avec leur dehors, le non-musical et le non-sonore. Pour la musique, le bruit n’est qu’un son qui n’est pas encore composé. Pour l’art sonore, le bruit est ce qui n’est pas composable, ni restituable.